Track Day

Pourquoi Trackrat ?

Parmi les nombreuses raisons qui ont fait des Trackdays Trackrat des événements de grande qualité et qui les distinguent, il y a le fait que nous filtrons les participants, non pas en fonction de la valeur de leur véhicule, mais en fonction de leur attitude.

C’est la partie la plus difficile, elle exige des connaissances, du jugement, du dévouement et, bien sûr, les efforts que nous déployons pour faire de chaque journée de piste une expérience unique et imbattable sur le circuit pour tous nos participants.

Le meilleur tandero n’est pas celui qui va le plus vite, n’est pas celui qui fait les meilleurs temps au tour, dépasse le plus de voitures, n’est pas celui qui a la voiture la plus chère….

Le meilleur tandero est celui avec qui tout le monde veut partager une journée sur la piste, celui qui donne du jeu sur la piste, celui qui aide le plus à rendre la journée de tout le monde meilleure grâce à son esprit de compétition bien compris, sain et solidaire.

Règles applicables aux journées de piste

Les trackdays sont uniques parce qu'ils ont leur propre ensemble de règles et de règlements, qui sont complètement différents de toute autre forme de sport automobile ou d'activité sur piste. Ci-dessous, nous allons essayer d'expliquer les règles d'un trackday avec Trackrat, et en particulier les règles de dépassement.

Une journée sur circuit est un peu un exercice d’équilibre. Nous voulons que cette journée soit une expérience agréable avec le moins de restrictions possible, mais nous devons aussi veiller à ce qu’elle soit aussi sûre que possible, ce qui nécessite certaines règles.

Tout d’abord, une journée sur circuit n’est pas une course, ce n’est pas une séance de qualification, ce n’est pas un contre-la-montre et il n’y a ni gagnant ni perdant. Une journée sur circuit est l’occasion pour chacun de conduire sa voiture sur un circuit de vitesse et de profiter de l’expérience dans un environnement sûr, sans enfreindre la loi.

Des problèmes peuvent parfois survenir car, en raison du nom et de la nature même de l’activité, « conduire sur une piste de course », certains participants peuvent avoir du mal à comprendre qu’une journée sur circuit n’est pas une course.

Dans une course, tout le monde veut gagner, ils sont là pour aller à 100%, à pleine vitesse, aussi vite que possible, et franchir la ligne d’arrivée avant tous les autres, et ils sont prêts à prendre beaucoup de risques pour y parvenir, parfois leur véhicule ou même leur propre sécurité, mais tout le monde sur la piste est pleinement conscient de cela et accepte les risques encourus.

Plus d'informations !

Lors d’une journée sur circuit, il y a toutes sortes de participants, avec différentes classes et catégories de véhicules et différentes motivations lorsqu’il s’agit d’utiliser le temps de piste.

En ce qui concerne le véhicule, certains viennent avec leur nouvelle super voiture de sport, d’autres avec la même voiture qu’ils conduisent au travail tous les jours, d’autres encore avec des classiques, et certains profitent même des journées de piste pour tester des voitures de course.

Les motivations sont nombreuses, de même que les véhicules, allant de la possibilité d’utiliser tout le potentiel d’une machine sans avoir à risquer sa sécurité ou celle des autres, ou de commettre un délit, à la recherche des limites de la machine ou de soi-même dans un défi permanent de la mécanique et du physique, de l’électronique et de l’esprit.

L’expérience et les compétences font également la différence. Alors que certains essaient de conduire sur un circuit pour la première fois, d’autres peuvent être des pilotes chevronnés qui ont même participé à des compétitions et parmi eux, nous pouvons trouver une splendide gamme de passionnés de l’automobile qui, avec plus ou moins d’heures de vol et la capacité de pousser leurs voitures à la limite, viennent à la journée de piste et se lancent pour faire des tours de circuit.

Pour qu’une journée sur circuit soit possible, tous ces différents types de participants sont nécessaires. Étant donné que tous les participants ont les mêmes droits et les mêmes obligations et que chacun d’entre eux, avec sa grande variété de compétences, d’expériences et de machines, doit coexister dans le temps et dans l’espace, il est essentiel, pour que tout se passe bien, que nous ayons des règles établies qui facilitent la coexistence et qu’il est essentiel que vous, les participants, les respectiez.

En fin de compte, il incombe à l’organisateur de veiller à ce que toutes ces différences aient le moins d’influence possible sur la journée des participants, par l’homogénéisation des groupes sur la piste, la fourniture d’instructions, mais surtout d’informations générales et, plus précisément, d’un bref briefing du pilote aussi complet et étendu que nécessaire.

Mais tout commence peut-être bien plus tôt, avec la sélection des participants. Car jusqu’à présent, on a parlé de différences, mais il est clair que pour finir le même jour sur le même circuit, le même jour de piste, il faut avoir quelque chose en commun.

La vérité est que oui, et Trackrat insiste sur le fait que ces facteurs communs sont la passion, l’amour de ce sport, la compétitivité, mais surtout le respect. La valeur des voitures n’a pas d’importance. Pour chacun des participants à l’un de nos track days, leur voiture est leur bien le plus précieux et leur désir est de la protéger autant qu’eux-mêmes avant tout autre objectif.

La première règle à observer lors d’une journée sur circuit est de rentrer chez soi en un seul morceau, pilote et voiture.

Pour que tout se passe bien, lorsque deux ou plusieurs voitures se rencontrent sur la piste, il faut savoir comment agir, à commencer par le fait que dans une situation de dépassement, la personne qui décide de dépasser est la première responsable de ce qui se passe.

Les plus rapides doivent être patients et les plus lents doivent être prêts à faciliter les choses. Ainsi, personne n’est nerveux. La règle est « voiture dépassée voiture dépassée ». Si vous regardez dans le rétroviseur et que vous ne voyez personne, vous regardez à nouveau et il y a une voiture, elle arrive plus vite que vous. Dans la mesure du possible, facilitez les choses, notamment en évitant les mouvements brusques ou les changements de direction inattendus. Dans tout cela, l’utilisation de miroirs et d’indicateurs est vitale, car ils indiquent que vous l’avez vu et ce que vous allez faire, sans mouvements brusques ni changements de direction inattendus.

Tournez à droite, je reste à droite, passez-moi à gauche.

Tournez à gauche, je reste à gauche, passez-moi à droite.

Dans le même temps, le véhicule le plus rapide doit toujours garder à l’esprit que s’il rattrape un autre véhicule et que ce dernier n’indique rien, la responsabilité incombe au véhicule le plus rapide. N’oubliez pas qu’une seule mauvaise décision peut faire la différence entre la meilleure et la pire des journées et, dernièrement, nous avons eu quelques frayeurs qui, heureusement, n’ont pas eu de conséquences parce qu’un motocycliste a mal compris la manœuvre de freinage d’un autre motocycliste et l’a prise pour une manœuvre de dépassement.

Il est évident qu’il y a des endroits plus favorables que d’autres pour les manœuvres de dépassement, principalement les lignes droites. L’idée générale est qu’en utilisant ce système et avec la coopération de chacun, les choses se dérouleront de la meilleure façon possible et en toute sécurité, et que nous profiterons d’une journée de circulation fluide, sans incidents et avec le moins de perturbations possible.